Demian Rudel Rey, visuel AD Diotime et l’amour, visuel par Rocío Cano Valiño
 

Artist Diploma

Demian Rudel Rey – composition
Artist Diploma 2019-2021

Invité à un festin, Socrate retrouve ses amis. Ils décident tour à tour de prendre la parole autour de la question de l'Amour...

Esquisse d’un projet

Qu’est-ce que l’amour ?

Création d’un opéra de chambre pour ensemble instrumental, chanteurs, danseuse, électronique et vidéos d’après « Le Banquet » de Platon, et sur un livret d’Éric Dayre.

Avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert

« Le Banquet » de Platon est un dialogue écrit aux alentours de 380 avant Jésus-Christ.
Socrate y figure, invité à un festin où il retrouve des amis. Au cours de cette soirée, les convives décident de prendre tour à tour la parole pour répondre à la question : « Qu’est-ce que l’amour ? ».
Ainsi, le projet artistique consiste en la création d’une pièce d’opéra autour de la thématique de « l’amour » en utilisant certains dialogues des personnages du « Banquet » représentés principalement par une voix tout à la fois en direct et enregistrée (parlée et chantée). Ce projet fait appel à plusieurs interprètes et créateurs.

« Qu’est-ce que l’amour ? » utilise musique électronique et vidéo, parties essentielles dans le déroulement de l’œuvre théâtrale. Ce projet s’attache à mettre en exergue les diverses liaisons entre les personnages et les langages artistiques utilisés ; la vidéo permettant de passer de l’un à l’autre, mettant en évidence une dialectique entre tous les éléments du spectacle.
L’inclusion de la vidéo et de l’électronique sont le moyen idéal pour explorer les liens entre les disciplines. Il y a ainsi une vraie consonance et dialectique entre musique, vidéo, électronique, danse et livret, pour un spectacle intégral et dynamique.

L’évolution de l’œuvre est supervisée par Martín Matalon (professeur de composition du CNSMDL) et Jean Geoffroy dans le cadre Artist Diploma 3ème cycle. D’autre part, les artistes participant à ce projet viennent d’institutions reconnues et différentes, contribuant à l’enrichissement artistique du projet. Grâce à ces collaborations nous envisageons conférences et master class dans le cadre d’établissements tels que l’ENS, l’ENSATT et le CNSMDL.

La création de l’œuvre est prévue le 30 avril 2021 à la Grande Salle du Théâtre de la Renaissance Oullins Lyon Métropole et un deuxième concert le 12 mai 2021 à l’amphithéâtre de l’Opéra de Lyon.

L’objectif

Le projet a une grande pertinence à notre époque, car le genre de l’opéra et du théâtre musical a changé de format de nos jours. Certains aspects liés au mouvement et au son peuvent offrir des espaces de créations renouvelés permettant des rapprochements entre l’opéra, le théâtre musical et le conte musical. La recherche sur ces problématiques est essentielle pour les créateurs contemporains. En outre, le projet permet d’explorer diverses relations entre les différentes disciplines utilisées à partir de la technologie.
Le point de départ de cette pièce est un texte philosophique classique qui, avec le librettiste, est le matériau initial permettant une ouverture sur des formes établissant une continuité imaginaire entre les discours, les attitudes et les situations plus ou moins tacites du banquet. De cette manière, cela permet de créer un dialogue qui n’existe pas à l’origine dans le texte de Platon, qui laisse surtout deviner les tensions entre les personnages et les stratégies que ces derniers vont adopter pour obtenir, chacun, leur satisfaction : la première d’entre elles étant celle d’un beau discours. Le mouvement et la danse seront au cœur de ces stratégies et discours et de l’exaltation dont Socrate a absolument besoin pour faire sens.
Ce projet est donc une expérience multi-sensorielle et multi-spatiale créée par l’ensemble des éléments visuels et sonores pendant le spectacle. Cela invite aussi le public à des états contrastés passant de moments de réflexion profonde à des situations d’humour exubérant.

Distribution

Demian Rudel Rey, conception, composition musicale, réalisation vidéo, direction artistique et musicale, porteur du projet
Éric Dayre, conception et livret
Rocío Cano Valiño, conception, scénographie, illustrations et animation 3D
Juliette Muller, conception et mise en scène
Héloïse Larue, chorégraphie
Ivo Patrignani, diffusion et illustrations
Rémi Tripodi, coordination

Héloïse Larue, danse et performance (Socrate)
Gabrielle Varbetian, soprano (Agathon et voix lointaine)
Imanol Iraola, baryton (Agathon et voix lointaine)
Rémi Tripodi, saxophone (Aristophane)
Sergio Menozzi,| clarinette (Alcibiade)
Côme Bourtella, tuba (Pausanias)
Louis Domallain, percussion (Eryximaque)
Lisa Heute, accordéon (Diotime)
Demian Rudel Rey, direction (Phèdre)

Carnet de bord (éléments de communication)

Ce projet bénéficie du soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert 

Les étapes du projet

Mercredi 10 juin 2020
La Ferme du Vinatier | 16h30
Au cœur de tes oreilles
Présentation d’un extrait du projet final
Diotime et l’amour – miniatures audiovisuelles – 2’20
Invité à un festin, Socrate est celui qui écoute et qui perçoit les uns et les autres à travers le prisme de son propre désir, incarné par la danse. Socrate est à la fois, l’objet fantasmé du désir amoureux, et le désir lui-même, tous deux convoités par ses amis qui s’exprimant tour à tour, tentent de le séduire.
Diotime et l’amour est une relecture du Banquet de Platon sous la forme de deux miniatures audiovisuelles. Dans chacune des pièces, deux personnages essentiels prendront la parole : Socrate et Diotime.
Ce diptyque qui symbolise la dualité omniprésente dans la pensée de Platon, fonctionnera comme un écho du projet d’opéra basé sur le Banquet, actuellement en cours de composition.

Distribution
Demian Rudel Rey, conception, création vidéo et composition musicale
Rocío Cano Valiño, conception, 3D et illustrations
Héloïse Larue, voix de Socrate
Lisa Heute, voix de Diotime

Vendredi 11 septembre 2020
Salle Varèse | 18h30
Restitution des résidences Artist Diploma
Qu’est-ce que l’amour ?

Samedi 12 mai 2021
Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon | 12h30
Qu’est-ce que l’amour ? – 40′
Une version du spectacle centrée sur la danse dans un format qui trouve ses points de proximité avec le cinéma. La présence scénique de la danseuse incarne le personnage de Socrate qui sera en dialogue constant avec les autres interlocuteurs qui s’exprimeront principalement dans la vidéo. De même, Socrate manipule divers objets du décor pour recréer l’espace de la scène et symboliser les différents points de vue liés à l’amour.
Tout au long du développement de la chorégraphie, les instrumentistes interprètent la musique sur scène comme une sorte de chœur amplificateur de la danse et du livret.

Vendredi 30 avril 2021
Théâtre de la Renaissance | Grande salle, 20h
Festival Les Fabricants #7 – AlchimieS
A partir de 18 ans. Durée : 70′
Qu’est-ce que l’amour ?
Invité à un festin, Socrate est celui qui écoute et observe les uns et les autres à travers le prisme de son propre désir incarné par la danse. Socrate est à la fois, l’objet fantasmé du désir amoureux et le désir lui-même, tous deux convoités par ses amis, qui s’exprimant tour à tour, tentent de le séduire.
« Qu’est-ce que l’amour ? » est une relecture du Banquet de Platon sous la forme d’un projet d’opéra interprété par des musiciens, chanteurs et danseurs, recréant ainsi l’ambiance de ces nuits festives, dont les joutes verbales étaient l’essence.
La vidéo et l’électronique, omniprésents tout au long du spectacle, entraînent le spectateur dans ce tourbillon où la musique et les paroles ne font plus qu’un.
Espace-temps renouvelé dans lequel l’adhésion le disputera à l’opposition, connaissance ironique de l’Amour que Socrate fait naître.

Rudel Rey Demian  Biographie

Demian Rudel Rey, natif de Buenos Aires, obtient le DEM de guitare au Conservatoire Astor Piazzolla et le DNSPM à l’EMBA. Après une Licence en composition et un Master en Arts combinés à l’Université Nationale des Arts, il valide son Master de composition instrumentale au CNSMD de Lyon auprès de Martín Matalon, Philippe Hurel, Michele Tadini et Luca Antignani.
Il a reçu de nombreux prix lors de concours nationaux et internationaux de composition, parmi lesquelles se distinguent les prix Ivan Juritz Prize [Royaume-Uni], Prix Fondation Salabert [France], Sond’Ar-te [Portugal], Musicworks [Canada], Matera Intermedia [Italie], Concours CICEM [Monaco] …. Ses pièces ont été jouées et programmées dans divers festivals et ensembles dans le monde.
Ses projets futurs incluent des collaborations avec le Proxima Centauri, l’Ensemble Orchestral Contemporain, l’Ensemble Court-Circuit, un projet d’opéra appelé « Qu’est-ce que l’amour ? »…
www.demianrudelrey.com.ar

Éric Dayre est professeur de littérature comparée à l’École normale supérieure de Lyon depuis 2006. Il s’intéresse aux phénomènes de réécriture et de re-contextualisation littéraire ainsi qu’aux interactions entre les arts. Traducteur, critique et poéticien, menant de nombreux ateliers de pratiques croisées avec ses élèves et des élèves d’écoles d’art, il se consacre à ce qu’il appelle, avec d’autres, la « tâche authentique » d’une recherche incarnée et partagée.

Rocío Cano Valiño née en Argentine. Compositrice et architecte d’intérieur. Elle poursuit sa Licence en Composition Contemporaine au CNSMD de Lyon auprès de François Roux. Elle prend également des cours avec M. Matalon, M. Tadini et L. Antignani. Rocío a obtenu son DEM en composition électroacoustique avec Stéphane Borrel au CRR de Lyon. En Argentine, elle a fait ses études en composition avec Demian Rudel Rey.
Rocío a reçu des commandes et soutien de Radio France-GRM-Festival Présences, Studio Césaré-CNCM, Ibermúsicas, Bahía[in]Sonora, FNArtes… Ses œuvres ont été primées dans des concours prestigieux à travers le monde et ont été programmées dans des festivals internationaux.
En 2017, le label Resterecords a publié son premier album monographique Tâches. Certaines de ses pièces ont été publiées par Musiques & Recherches, Monochrome Vision, Taukay Edizioni Musicali et Phas.e Platform labels. La Lettre du Musicien a publié son « Portrait double vie » écrit par Antoine Pecqueur dans l’édition « Architecture » de 2020.
www.rociocanovalino.com

Juliette Muller, née en France en 1997, écrit et met en scène des opéras et pièces musicales. Après une formation aux arts et techniques du cirque contemporain au Lido de Toulouse, elle entre en 2017 à l’ENS de Lyon, où elle obtient un master de sciences sociales. Elle renforce sa formation en écriture scénique au théâtre du Hangar (Toulouse) et à l’université Complutense de Madrid. Aujourd’hui, Juliette étudie la dramaturgie à l’ENS de Lyon. Juliette conserve de son passé circassien une esthétique rieuse et loufoque, et met au centre de son travail l’exploration ludique de la parole et l’écriture du mouvement. Parallèlement à son travail de création, elle mène une recherche sur les mécanismes comiques du monologue dans le clown contemporain.

Héloïse Larue, née en France en 1997, construit sa technique et sa musicalité avec la danse Jazz au CRR de Lyon pendant près de 10 ans. Elle se tourne ensuite vers la danse Contemporaine en intégrant le Centre de Formation de Danse Désoblique, puis le CNSMD de Lyon. Elle traverse au sein de cette école le répertoire de Sasha Waltz, de Yuval Pick, de Sharon Eyal et entame un travail autour de la danse de Trisha Brown avec le chorégraphe franco-chinois Dai Jian. A sa sortie du CNSMDL, Héloïse participe à deux créations du collectif YAGE ; « Mues » de Louison Valette et « Parmis l’humilité de la chair, ceux qu’il reste » de Eva Aubigny. Elle intègre aussi la nouvelle création de la compagnie MaiOui Danse ; « Eco Echo ».

Aller plus loin

Entretien à RFI

haut de page