Création en cours logo-Creation-en-cours-260
 

Toutes les actualités

Création en cours #2

Résultats de la sélection de la seconde promotion : 7 projets CNSMD de Lyon retenus sur les 150 répartis en France métropolitaine et ultramarine

Au terme de l’appel à candidature et de la réunion du jury national, la nouvelle promotion de Création en cours est désignée.

Initié en 2016-2017, dans la dynamique des Assises de la Jeune Création, « Création en cours » est un dispositif national de soutien à l’émergence artistique porté par l’établissement public de coopération culturelle Ateliers Médicis, avec le soutien du ministère de la Culture et en partenariat avec le ministère de l’Education nationale. En cohérence avec les programmes de recherche développés par les Ateliers Médicis, « Création en cours » croise les enjeux de soutien à la création, d’accompagnement à l’insertion professionnelle des artistes, de transmission auprès des élèves et de présence de la culture dans tous les territoires.

Les projets retenus couvrent tous les champs artistiques et mêlent pour nombre d’entre eux les esthétiques.
Les artistes se sont vus proposer une implantation dans l’un des 101 départements français de métropole et d’outre-mer, en accentuant encore la présence de ces projets culturels dans les zones rurales et ultramarines. Les artistes conduiront leur projet de création et de recherche de janvier à juin 2018 tout en partageant leur processus créatif au sein d’écoles primaires et de collèges du territoire.

La première édition de ce programme dédié à l’émergence artistique et à sa transmission a rencontré un grand succès, en témoignent la richesse des rencontres et des projets développés. D’ores et déjà le programme de cette deuxième année s’annonce enthousiasmant.

En 2017-2018, dans une version amplifiée, les Ateliers Médicis accueilleront près de 190 artistes pour 150 projets répartis en France métropolitaine et ultramarine.
Un programme ambitieux pour les artistes de cette deuxième promotion :
Novembre – décembre 2017 : préparation et finalisation des projets en lien avec les Ateliers Médicis et les partenaires du dispositif
Mi décembre 2017 : réunion de lancement de la deuxième promotion Création en cours
Janvier – juin 2018 : déploiement des projets sur les territoires

PromotionCreationencours2017

A l’écart de grands centres urbains toujours plus attractifs, les écoles situées en zone rurale concernent encore près d’un million d’élèves du primaire et du collège. En faisant de celles-ci l’une de ses cibles privilégiées, Création en cours entend lutter contre leur éloignement des offres artistiques et culturelles.

Les 7 projets d’étudiants issus du CNSMD de Lyon

Les projets retenus reflètent un large éventail de disciplines du champ artistique, et convoquent pour beaucoup d’entre eux la pluridisciplinarité. Les artistes présentent dans leur candidature une démarche de recherche et de création personnelle et originale, ainsi que des intentions en termes de partage de leur processus créatif avec les élèves d’une école primaire ou d’un collège partenaire dans l’un des départements de métropole ou d’outre-mer.

1. Mathilde Blaineau & Denis Fargeton : Montrer la musique
Destination du projet : Ecole de Saint-Léger sur Vouzance (03)
D’un côté une claveciniste. De l’autre un jongleur et compositeur de musique contemporaine. Cette rencontre fait naître l’envie d’un travail particulier : un objet scénique jonglé sur des pièces baroques. Après avoir élaboré une manière de jongler dont l’enjeu est centré sur la clarté des formes, nous voulons poser par touches, du jonglage sur des sonates de Domenico Scarlatti pour en révéler certaines morphologies qui nous semblent clefs pour accéder à l’œuvre. Ce type d’objet spectaculaire peut avoir les qualités d’une analyse sans son aspect scolaire. Ces sonates sont fascinantes de singularité, elles se prêtent à un traitement anachronique.
Nous voulons en quelques sortes faire écouter, en faisant voir.

2. Hélène Hérengt & Léna Pinon-Lang : La musique est un pas
Destination du projet : Ecole de Valloire (73)
Dans notre projet nous réunissons la danse, la musique, et le théâtre contemporain. Notre recherche artistique est basée sur l’interaction qui existe entre un danseur et un musicien et sur les interrogations qu’elle engendre : le geste pour la musique ou la musique pour le geste ? Le geste qui produit un son, le son qui, par l’émotion qu’il génère, fait naître un mouvement… Là est le questionnement qui nous anime dans notre démarche créatrice et qui est le fil rouge de notre spectacle. D’autre part nous nous appuyons sur des textes afin de nourrir notre imaginaire personnel et l’interprétation commune.

3. Lacou Jean-Baptiste : Performance numérique
Destination du projet : Ecole de Morzine (74)
Ce projet participatif est porté par trois artistes et croise différents dispositifs en vue d’une restitution publique sous forme de performance Soundpainting incluant élèves et artistes sur scène. Il investit le lieu dans lequel il s’implante par la mise en place d’installations interactives utilisables par tous et présentes sur toute la durée du projet.
C’est en outre un projet englobant dans lequel les élèves ainsi que les acteurs de la vie scolaire suivront et interviendront à tous les niveaux sur la création de la performance d’art numérique: de la recherche thématique initiale jusqu’à prestation scénique en passant par la confection de machines sonores et d’interfaces.
Il se déroule en trois temps : un premier temps de présentation du projet et de fabrication des installations, un second temps d’apprentissage du Soundpainting et d’élaboration des machines sonores, et enfin un troisième temps de « résidence » et de création artistique jusqu’à la restitution publique.

4. Charlotte Mattei : Sans nouvelles de Gurb
Destination du projet : Ecole de Attignat (01)
(Extrait de Rhinocéros, Eugène Ionesco) :
« - Le Vieux Monsieur, au Logicien : C’est très beau la logique.
- Le Logicien, au Vieux Monsieur : A condition de ne pas en abuser.  »
« Sans nouvelles de Gurb » est la grande aventure de 2 extraterrestres en mission sur Terre pour y étudier l’être humain. Une histoire pleine d’imprévus, d’humour et de maladresses mais aussi critique sur les mœurs de la société actuelle.  Nous  travaillerons  aussi sur le sophisme et le syllogisme, ces raisonnements usant de la logique à bon escient pour conduire à une absurdité (exemple :Tout ce qui est rare est cher. Un cheval bon marché est rare. Donc un cheval bon marché est cher.)
Dans la lignée du travail artistique du collectif INcendio, la création sera poétique, surréaliste, dynamique et pluridisciplinaire (danse, théâtre, musique).

5. Mariana Delgadillo Espinoza : Alkymia XIV, Sorcières et enchanteresses
Destination du projet : Ecole de Virigneux (42)
Alkymia XIV : sorcières et enchanteresses est un spectacle inspiré du livre La Sorcière de Jules Michelet. La sorcellerie y est décrite comme un moyen pour les femmes de survivre aux luttes de pouvoir violentes du moyen âge (religion, domination masculine, rivalité féminine…). La sorcière est ici une figure positive, un moyen pour la femme de s’émanciper, de se protéger, de prendre en main sa destinée. Ce spectacle est un rite initiatique à la musique contemporaine. Pour voix de femmes et percussions, les tableaux s’enchaînent en continu et empruntent à plusieurs modes d’expression artistique : musique ancienne, improvisation, textes, mise en scène.

6. Milan Otal & Tom Mattei : La quintina (la 5e voix)
Destination du projet : Ecole de Ocana (Corse)
En 2017, deux jeunes amis enquêtent sur la cinquième voix*, manifestation miraculeuse de l’essence de la polyphonie corse et sarde. Nous aimerions réaliser un long-métrage à la fois poétique et documentaire sur les pratiques du chant polyphonique en Corse et en Sardaigne.
* La quintina est la cinquième voix qui est perçue sans pourtant être chantée, dans un chant religieux polyphonique chanté chaque Lundi Saint par un chœur de quatre hommes dans certains villages de Sardaigne. Chaque chanteur produit un son riche en harmoniques, et les quatre voix superposées produisent une cinquième voix aiguë, la Quintina, considérée comme étant la voix de la Vierge.

7. Tom Grand Mourcel & éra Gorbatcheva : ¡NO PASARAN!
Destination du projet : Ecole de Paris 12e
« Dans le geste de se soulever, chaque corps proteste de tous ses membres, chaque bouche s’ouvre et s’exclame dans le non-refus et dans le oui-désir ». L’exposition de G. Didi-Huberman est à l’origine de ce projet de résidence autour de la notion de Soulèvement. Que se passe-t-il corporellement lorsque nous nous soulevons pour une cause qui nous est chère, au moment précis où nous nous engageons viscéralement ? Mon travail personnel s’inspirera de textes, photos, peintures, films, dans le but de monter une pièce pour cinq danseurs et musiciens autour de la notion de Soulèvement.
Au sein de l’école, j’organiserai des ateliers de recherche chorégraphique, en plongeant les enfants dans un processus réel de travail, avec un musicien qui utilisera le rythme pour travailler l’élan, la spontanéité, l’unité et la notion de groupe. Une restitution sera présentée en public, qui montrera aussi bien le travail des enfants que l’avancée de mes recherches chorégraphiques personnelles.

> Création en cours

haut de page