bela_bartok_au_piano

Saison passées | saison 2017 - 2018

Séminaire de recherche

Conférence/recherche/colloque

Jeudi 14 décembre
11:00 - Salle d'Ensemble
3, quai Chauveau
Lyon 9e
04 72 19 26 61
Gratuit

Béla Bartók : l’autre voie

par Philippe Albèra (HEM Lausanne, Ed. Contrechamps)
Alain Poirier, coordination

Bartók se situe à mi-chemin de Stravinski et de Schoenberg : usant comme le premier d’éléments de sources populaires, qui l’ont amené à reconsidérer la construction des phrases mélodiques, de l’harmonie et du rythme, il est resté lié comme le second à certains aspects de la tradition germanique, dans laquelle il a été formé, ce qui se marque dans le travail thématique, l’usage du contrepoint et d’une harmonie fonctionnelle, ainsi que dans la construction formelle. Comme Stravinski, Bartók a rejeté le pathos et la grandiloquence post-romantiques, tout en maintenant, comme Schoenberg, l’importance d’une dimension fortement expressive. L’intégration de ces deux cultures musicales, qui se reflète dans l’articulation entre expression individuelle et expression collective, singularise la démarche du compositeur, et ce tout particulièrement dans les années 1915-1925. Notre réflexion à ce sujet s’appuiera notamment sur la Deuxième Sonate pour violon et piano (1922), l’une des œuvres les plus radicales de Bartók.

Philippe Albèra est enseignant à la HEM de Lausanne, et directeur des éditions Contrechamps (Genève) dont le catalogue est consacré essentiellement à la musique du xxe siècle. Les Ecrits de Bartók ont été traduits en français et annotés par Peter Szendy, et édités par Philippe Albèra en 2006.
Ce séminaire s’inscrit dans la programmation consacrée à Bartók avec les concerts « Bartók violon et piano » (salle Varèse, 18h) et « Sur les chemins de Bartók et Kodaly » (salle Varèse, 20h).

Dans le cadre de Dialogue Est-Ouest

Le monde d’aujourd’hui tire une grande partie de sa richesse des échanges entre les cultures. Dialogue Est-Ouest a pour vocation d’éveiller la curiosité du public et d’encourager les étudiants à accueillir une sensibilité empreinte de métissage culturel au sein de leur jeu afin de le doter d’une générosité sans cesse renouvelée.
Ce festival pose la question de l’influence de la musique traditionnelle sur la musique dite « savante ». Les classes de piano, de direction de chœurs, l’orchestre, le département de musique de chambre et la Recherche répondent présents à l’invitation au voyage musical, et s’ouvrent avec vitalité aux rythmes dansants et aux mélodies suaves d’Europe de l’Est.
Dans un esprit de résonance culturelle, Dialogue Est-Ouest navigue sur les eaux musicales de la Volga, du Danube, de l’Elbe… avec comme fil conducteur les œuvres de Béla Bartók qui est considéré comme l’un des premiers « ethnomusicologues » de l’histoire. La classe d’ethnomusicologie du Conservatoire, animée par Fabrice Contri, se situe d’ailleurs à l’initiative de l’invitation cette année de deux ensembles de musique traditionnelle russe et roumaine qui illustreront la diversité d’un patrimoine musical étonnamment vivant.