danse à la Sucrière 2013
 

Taxe d’apprentissage

Choisissez-nous !

La taxe d’apprentissage est obligatoire, mais vous pouvez en choisir le bénéficiaire.

La TAXE d’APPRENTISSAGE est le seul impôt dont l’utilisation peut être librement décidée par l’entreprise qui le paie. Ne passez pas à côté de cette formidable occasion de soutenir une formation supérieure artistique à la réputation internationale et qui s’engage quotidiennement à l’excellence pour favoriser l’insertion professionnelle – 96 % des étudiants insérés trois ans après le diplôme.
Si vous êtes redevables de cette taxe, vous pouvez choisir de l’affecter au Conservatoire et vous engager à ses côtés, pour offrir à nos jeunes artistes des conditions d’apprentissage  et maintenir ce niveau d’exigence notamment via le parc instrumental et les équipements. Elles peuvent contribuer en espèces ou en nature (don de matériel).

A l’heure du versement de la taxe d’apprentissage, nous comptons plus que jamais sur votre soutien afin que le Conservatoire demeure un lieu  de formation  et d’apprentissage à la scène.

Comment verser la taxe d’apprentissage ?

Merci à ces entreprises

Soutenir le CNSMD de Lyon, c’est accompagner :


Une pédagogie à la pointe et des formations uniques
— Pédagogie inventive & enseignements liés à la réalité des arts vivants
— Équipe enseignante composée d’artistes de premier plan, de pédagogues et de chercheurs
— Séminaires, ateliers et master-classes par des artistes et spécialistes mondialement reconnus
— Conférences sur les aspects pratiques du métier par des professionnels

Un apprentissage de la scène et par la scène
— Mise en situation à travers 450 manifestations publiques dont les épreuves de fin de cycles
— Action de médiation et d’Éducation Artistique et Culturelle
— Plus de 70 partenaires liés à la professionnalisation

Une formation aux métiers de l’enseignement
— Formation diplômante au Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de musique et de danse
— Master de pédagogie musique
— Formation continue pour l’enseignement de la danse (CA)
— Diplôme d’Etat articulé au DNSP musique

Une insertion professionnelle diversifiée
— 96 % de taux d’insertion professionnelle trois ans après l’obtention d’un diplôme
— Interprète musicien ou danseur, compositeur, chef de choeurs ou d’ensembles, mais aussi journaliste, médiateur, directeur de structures culturelles, chorégraphe… Et enseignants

Un campus en mouvement
— Accès aux structures culturelles de la Métropole de Lyon, pôle unique en France aimantant un vaste territoire autour de la cité classée à l’Unesco
— Projet d’agrandissement des espaces à l’étude
— Vie étudiante active et associative

Une recherche appliquée
— Troisième cycle Doctorat de musique « Recherche et pratique » avec l’école doctorale 3LA ; rédaction d’une thèse et production scénique
— Journées d’études, colloques et séminaires de recherche
— Méthodologie et mémoire de recherche en second cycle

Un rayonnement international
— 30 nationalités représentées
— 20 % d’étudiants étrangers
— Conventions bilatérales avec plus de 80 établissements dans le cadre de Erasmus+

Des pratiques collectives et hybrides
— Musique de chambre, Orchestre, Atelier XX-21, Collectif d’improvisation, Laboratoire Scène/recherchE, Jeune ballet
— Rencontres musiciens et danseurs
— Projets croisés avec d’autres écoles d’art (Écoles nationales supérieures des Beaux-Arts et des Arts et Techniques du Théâtre…)

Une dynamique transversale et entrepreneuriale
— Projets pluridisciplinaires d’étudiants
— Expériences faisant appel aux capacités d’invention et d’agilité des étudiants
— Bourses aux projets via mécénat

Les ressources
— Auditorium de 280 places/salle d’ensemble de 50 places, salle d’orgue de 100 places (orgue Grenzig)
— 5 studios de danse dont l’un aménageable en lieu scénique
— 110 salles de travail
— Parc instrumental : 100 pianos, 190 instruments pour les répertoires anciens, 660 instruments de percussion

haut de page