hall_bibliothèque
 

Médiathèque Nadia Boulanger

Fonds et collections

Le legs Nadia Boulanger a été le premier à être versé à la médiathèque. Par la suite, d’autres legs se sont ajoutés et ont permis d’enrichir les collections.

Legs Jean Martinon

Jean Martinon (Lyon 1910-Paris 1976), compositeur et chef d’orchestre, étudia la composition sous la direction de Vincent d’Indy et d’Albert Roussel et la direction d’orchestre avec Charles Munch et Roger Désormière.
Il a dirigé : de 1951 à 1957, l’Orchestre des Concerts Lamoureux ; de 1960 à 1966, l’Orchestre symphonique de Düsseldorf ; de 1963 à 1968, l’Orchestre symphonique de Chicago ; de 1968 à 1973, l’Orchestre national de l’ORTF ; de 1974 à 1976 l’Orchestre de la Résidence de la Haye.
Spécialiste de musique française, il a interprété les œuvres de Berlioz, Franck, Saint-Saëns, Debussy, Dukas, Roussel, Schmitt, Ravel, Ibert, Honegger, Poulenc, Jolivet, Landowski, Dutilleux, Bancquart.
La donation du fonds Jean Martinon fut faite en 1982 par sa famille.
Le fonds comprend environ 1500 partitions ainsi qu’un fonds de matériel d’orchestre déposé à la régie.
Les partitions de direction sont extrêmement intéressantes pour les chefs d’orchestre. Elles sont annotées au crayon (bleu, rouge, ou noir) .
Les annotations au crayon noir correspondent à un travail d’analyse de l’œuvre. Les annotations au crayon, rouge ou bleu, constituent un aide-mémoire à la direction.

Legs Mondon

En 1981, le docteur H. Mondon lègue au Conservatoire la bibliothèque musicale d’Emile Veyron-Lacroix. Né le 3 juin 1820 et mort à Clermont-Ferrand en 1857, professeur de harpe, également organiste de la cathédrale de Clermont-Ferrand, ce musicien avait conservé les partitions de Claude Veyron-Lacroix, né en 1789 et mort à Clermont-Ferrand en 1850, également professeur de musique et qui a fait toutes les campagnes napoléoniennes. Il y aurait également eu dans la famille un Antoine Veyron-Lacroix, né à Lyon vers 1765, peut-être collaborateur de Lesueur. Outre les partitions d’opéras — parmi lesquelles Dardanus de Rameau (chez la Veuve Boivin, 1739), Alceste de Gluck (chez Deslauriers, 1776) ou encore Barbe-bleue de Grétry (gravée par Huguet, musicien de la Comédie italienne, 1789 ) — ce fonds comporte différents recueils contenant des études, des solos ou des sonates pour la harpe. On a là le répertoire français pour harpe de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Legs Henry de Rouville

Henry de Rouville, né en 1955, disparu en 1988, était un chanteur qui étudia avec Alfred Deller, le contre-ténor anglais. Il est l’auteur d’un livre « La Musique anglaise », paru dans la collection « Que sais-je ? » en 1986. Sa famille légua sa bibliothèque en 1992 ; la quasi-totalité a été mise au prêt. Il s’agit essentiellement du répertoire pour voix de haute-contre ou de contre-ténor.

Legs Xavier Darasse

Xavier Darasse (1934-1992), organiste et compositeur fut professeur au CNSMD de Lyon à partir de 1985 et nommé directeur du CNSMD de Paris en 1991. Après sa disparition, le fonds Xavier Darasse a été dispersé entre différentes institutions, dont le Conservatoire de Toulouse, le CNSMD de Paris et celui de Lyon.
Ce fonds est constitué de lettres, de textes manuscrits ou imprimés, de partitions, de microfilms. Y figurent un bon nombre de partitions avec les dédicaces manuscrites des compositeurs et les annotations de Xavier Darasse. Parmi elles citons Quasi una toccata de Gilbert Amy, Anarchipel d’André Boucourechliev, Diagramme de Charles Chaynes, Pièce n°1 pour orgue de Jean-Pierre Guézec, Musique de jour de Betsy Jolas, Improvisation ajoutée de Mauricio Kagel, Volumina de György Ligeti, Etude aux objets de Pierre Schaeffer, Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky dans la transcription pour orgue de Bernard Haas, etc.

Legs Béthenod

Ce fonds légué en 1995 par un héritier est peu important en nombre mais comprend des pièces très intéressantes éditées entre 1780 et 1800 : plusieurs méthodes instrumentales (piano, flûte, basson…), quelques opéras de Piccini et Sacchini. Ce fonds contient également une rareté : les Pièces de clavecin de Jacques Duphly (gravées par Mademoiselle Vendôme) livres 1, 2, 3, éditions de 1744, 1748 et 1756 dans une magnifique reliure en plein veau avec fleuron, dorures au fer chaud et feuilles de garde dorées avec estampage à chaud.

Legs Jane Bathori

Le département de la musique de la Bibliothèque Nationale de France a fait don au CNSMD de Lyon du fonds Jane Bathori (1877-1970). Chanteuse française, mezzo-soprano, épouse du ténor belge Emile Engel, elle donna de nombreuses interprétations d’auteurs français de son temps. C’est ainsi que les mélodies portant les dédicaces manuscrites des compositeurs tels que Daniel-Lesur, Maxime Jacob, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Henri Sauguet ou Jean Wiener sont en notre possession aujourd’hui.

Collection de périodiques

La salle de périodiques offre actuellement plus d’une centaine de périodiques musicaux en cours ; les numéros antérieurs à celui du mois en cours sont conservés et consultables sur place, ainsi que les périodiques musicaux du fonds Nadia Boulanger (« Revue musicale » depuis 1920 et « Revue de musicologie » depuis 1926 par exemple).

Collections en consultation

En plus de ces fonds, la salle de lecture a de nombreuses autres éditions monumentales en cours : Corpus mensurabilis musicae, Berg, Debussy, Schönberg, Schumann, etc…, dictionnaires de musique (Grove, édition 2001), catalogues thématiques, bibliographies, etc…

L’on peut également écouter des enregistrements sonores en salle de lecture (4500 disques compacts en écoute sur place), avoir accès à des bases de données comme le RILM (Répertoire international de littérature musicale de 1969 à 2001), le RIPM (Répertoire international des périodiques musicaux du XIXe siècle), et se connecter à d’autres bibliothèques : Ircam, CDMC (Centre de documentation de la musique contemporaine), BNF, Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours, Biblioteca dell’Universita degli studii di Bologna, etc…

haut de page