cello-baroque-BA14-15 clavecin-BA13-14 luth1 Violon baroque © B. Adilon
 

Département Musique Ancienne

Modes d’apprentissage

L’improvisation

Elle est omniprésente au sein du département de musique ancienne
• l’improvisation au clavecin
• l’improvisation polyphonique au Moyen-Age
• l’improvisation polyphonique à la Renaissance
• la basse continue
• la diminution

La musique médiévale

Les projets s’y rattachant tiennent une place importante dans le panel des styles enseignés.
Avec dans l’équipe pédagogique, des personnalités telles que Angélique Mauillon, Anne Delafosse, Pierre Hamon, Raphaël Picazos.
De la chanson de geste et la polyphonie franco-flamande, de l’Ars antiqua de l’École de Notre-Dame à l’Ars Nova du roman de Fauvel ou Guillaume de Machaut, de la lyrique profane au Requiem d’Ockeghem, les projets mettent en lumière tour à tour chacune des richesses de cet art musical de ces temps très anciens.

Séminaires et master-classes

Les enseignants sont des personnalités extérieures à l’équipe du département.
Accès : participation obligatoire pour les étudiants de DNSPM et de Master musique ancienne, suivant un planning établi par l’équipe pédagogique.
Organisation : sous la responsabilité d’un enseignant, un roulement s’organise entre les onze disciplines du département, à titre d’exemple :
année 2016/17 : viole – flûte – clavier
année 2017/18 : violon – cuivres – luth/harpe
année 2018/19 : violoncelle – vent – chant
Objectifs :
- entretenir la variété des apports pédagogiques,
- rencontrer des personnalités musicales extérieures à l’équipe du département,
- travailler sur un aspect stylistique particulier,
Programme : il est établi entre l’enseignant responsable et la personnalité musicale extérieure invitée. il est organisé 3 séminaires par an (sur un format de 9h d’enseignement) sans objectif de restitution publique.
Validation : la discipline est validée par la participation à l’évènement.

Projets d’ensemble

Le CNSMD de Lyon applique une pédagogie de projet : le temps consacré à un sujet particulier permet une appréhension différente de l’enseignement hebdomadaire. Cette pédagogie vise aussi à mettre les étudiants dans des situations quasi-professionnelles.
Ces temps concentrés rassemblent de 10 à 50 étudiants, prennent la forme de séminaires de recherche sur un sujet ou avec un invité particulier ou de production de concerts au sein du Conservatoire et « hors les murs ».
Les projets d’ensemble sont dirigés par un intervenant extérieur ou par un enseignant du CNSMD.
Accès : obligatoire pour les étudiants de DNSPM et de Master en Musique ancienne.
Le plan de participation des étudiants aux projets est établi par l’équipe pédagogique.
Organisation : planning et organisation matérielle sont sous la responsabilité d’un enseignant.
Objectifs : les projets d’ensemble suivent un « plan quinquennal » dans l’objectif de :
- couvrir une palette stylistique fondamentale,
- mettre les étudiants en situation de scène.
Programme : chaque année sont organisés au minimum deux projets, dont les thèmes sont choisis dans la liste suivante :
- une passion de Jean-Sébastien Bach ou un oratorio
- une œuvre lyrique mise en scène
- une symphonie classique ou une œuvre orchestrale baroque
- un projet Renaissance
- un projet de musique médiévale
- un projet de musique pour la danse
- un projet en relation avec les musiques de tradition orale
Pour exemple :
- programme 2016/2017
• Ganassi et la diminution, recherche et expérimentation ; venue de William Dongois en partenariat avec HEM Genève et autres établissements européens
• Nuit de l’Epopée : Il combattimento de Tancredi i Clorinda de Monteverdi, des extraits du Tancrède de Campra, un extrait de la chanson de Roland
- programme 2017/2018
• Musique pour la danse au temps de Louis XIII avec Sébastien Daucé
Validation : la discipline est validée par la participation à l’évènement.

Auditions

Auditions « hors les murs »
• chaque année 2 ou 3 auditions sont organisées en partenariat avec d’autres institutions : Musée des Tissus, Musées Gadagne, Saint-Antoine-l’Abbaye, Amphi de l’Opéra de Lyon, Goethe-Institut…
Auditions au CNSMD
• chaque mois une audition au CNSMD permettant de présenter en public (interne) un travail abouti. Elles s’organisent en autonomie de régie et de communication sous la supervision d’un étudiant et d’un enseignant.

Disciplines principales

Validation

Toutes les disciplines donnent lieu à une évaluation continue portant sur l’évolution de l’étudiant, les travaux réalisés et les acquis. C’est à l’enseignant de discipline principale qu’incombe cette évaluation qui débouche sur la validation ou non du semestre.
De plus, les disciplines principales donnent lieu à :
-      un contrôle en semestre 2 qui a pour but de faire un bilan de parcours
-      une évaluation terminale en fin de cycle (DNSPM et MASTER).
Pour cette dernière, c’est au jury qu’incombe cette évaluation et donc la validation ou non de l’épreuve.
Chaque discipline validée donne lieu à l’obtention d’ECTS (point de crédit européen), dont le nombre figure sur les fiches cursus (cf règlement des études).
> les disciplines principales du département de musique ancienne

Référentiel de certification

Conformément au référentiel de certification (Ministère de la culture), l’étudiant doit, à l’issue du 1er cycle, posséder des bases saines instrumentales et musicales, lui permettant d’aborder d’une manière autonome, un large répertoire tant soliste que de musique d’ensemble.
Extrait
1/ démarche préalable à la réalisation musicale : approche, appropriation, élaboration
(comment vous saisissez-vous d’un répertoire à monter ?)
2/ réalisation musicale : prestation publique, enregistrement
(comment donnez-vous à entendre ce répertoire ?)
3/ construction du parcours professionnel : connaissance de l’environnement socioprofessionnel, enrichissement du parcours, prévention des risques professionnels
(dans quels cadres faites-vous entendre vos réalisations, quelle curiosité avez-vous ? comment gérez-vous le stress et de l’endurance ?)
4/ activités complémentaires, au sein d’un ensemble et vers d’autres structures
(quelles sont vos capacités en régie, et mise en espace, en médiation avec le public, en diffusion, en transmission ?)

Disciplines complémentaires

Musique d’ensemble
Responsables pédagogiques : tous les enseignants des disciplines principales.
Accès : obligatoire pour tous les étudiants de DNSPM et de Master en Musique ancienne.
Organisation : cours collectif hebdomadaires d’1 heure, tous les semestres du cycle concerné.
Objectifs : développer les compétences requises pour la pratique collective ; non seulement celles du domaine musical (écoute, consensus sur l’interprétation…) mais aussi celles qui concerne l’organisation pratique.
Contenu : les étudiants s’organisent eux-même pour se réunir et préparer une pièce. Ils sollicitent un ou plusieurs enseignants pour l’approfondissement (au minimum 2 séances).
Validation : toutes les disciplines donnent lieu à une évaluation continue portant sur l’évolution de l’étudiant, les travaux réalisés et les acquis. C’est à l’enseignant de la discipline principale qu’incombe cette évaluation qui débouche sur la validation ou non du semestre.
Chaque discipline validée donne lieu à l’obtention d’ECTS (points de crédit européen), dont le nombre figure sur les fiches cursus (cf règlement des études).
> les disciplines complémentaires du département de musique ancienne

Ateliers

Ces ateliers thématiques sont à l’initiative des enseignants du département et sont conduits tout au long de l’année scolaire.

Formation au métier de chef de chant

Invité extérieur

Polyphonie Renaissance

Barnabé Janin

Ornementation XVIe et XVIIe siècle

Jean Tubéry

Improvisation

Rolf Lislevand

Monodie Médiévale

Cet atelier propose une initiation à la musique médiévale en partant des répertoires monodiques profanes (troubadours, trouvères, Guillaume de Machaut, trecento…), plutôt que d’aborder la musique du Moyen-Age à partir de la musique de la Renaissance (polyphonies du XVe siècle, puis Ars Nova….).

Le travail commence par les chansons monodiques de Guillaume de Machaut, des troubadours et  trouvères, des estampies instrumentales, des monodies du répertoire religieux, avant de passer au répertoire polyphonique. Une initiation ou un approfondissement du jeu des instruments comme la vièle, le luth médiéval, la harpe gothique est proposé.
L’art de l’accompagnement des chansons monodiques est expérimenté et approfondi.

haut de page