saison_01 danse_03 danse_05
 

Danse

Intervenants extérieurs

Afin de garantir une formation de qualité, de nombreuses personnalités de la danse, émanant d’horizons divers, artistes-pédagogues et chorégraphes, sont invités sur une base régulière afin de compléter et d’enrichir le programme de formation.

Quatre fois dans l’année, les semaines découvertes bouleversent l’emploi du temps des étudiants du département danse pour leur permettre de découvrir d’autres arts et disciplines, échanger avec des professionnels et enrichir leur pratique.

2021/2022

semaine découverte #3 : 28 février au 04 mars 2022

CarolineBoussard-web

Caroline Boussard : danse contemporaine – technique Gaga

Née en France, Caroline Boussard débute son apprentissage de la danse en 1994 au Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris. Lors de sa dernière année d’études, elle devient membre du Ballet Junior du Conservatoire. Après cette expérience, elle intègre la jeune compagnie Batsheva Ensemble, dans lequel elle évolue dans le groupe principal de la Batsheva Dance Company jusqu’en 2009. Durant l’année 2009-2010, Caroline est l’assistante d’Ohad Naharin à l’étranger. En janvier 2011, Caroline rejoint les danseurs Maria Kong.

CyrilBaldy-web © Dominik Mentzos

Cyril Baldy : danse classique – technique Forsythe

Né en France, il étudie la danse classique à Paris au Conservatoire national supérieur. En tant que danseur, il a travaillé avec le Jeune Ballet de France, Nederland Dans Theatre II, Nederland Dans Theatre I et le Ballet de Francfort. Depuis 2014, parallèlement à l’enseignement international, il chorégraphie, enseigne et met en scène le répertoire William Forsythe.

+ d’infos sur ses cours :

Noellieconjeaud-web

Noëllie Conjeaud : Ballet de l’Opéra de Lyon

C’est à 6 ans que Noëllie Conjeaud, née en 1986 à Nice, débute la danse. Elle intègre à 10 ans l’École de danse de l’Opéra de Paris, et entre en 2004 dans la compagnie comme surnuméraire. Elle retrouve « la même famille » de 2005 à 2008 au Ballet de l’Opéra de Bordeaux, où elle est nommée demi-soliste, puis soliste. Par « désir de voir ailleurs », elle rejoint de 2008 à 2011 Les Grands Ballets Canadiens suivis de l’Alberta Ballet, a « la chance de rencontrer Mats Ek » sur La Belle au Bois Dormant, et découvre « hors du cocon de l’Opéra » une autre façon d’appréhender la danse. En 2011, elle est au Scottish Ballet « pour travailler avec Ashley Page », avant d’entrer en 2012 à la Compañia Nacional de Danza. Elle en devient soliste en 2013 et danse pour la première fois du Forsythe. Riche de ces expériences, elle intègre en 2015 le Ballet de l’Opéra de Lyon. Elle est heureuse d’y interpréter notamment les pièces de Jiři Kylián, le solo de Dance de Lucinda Childs, la Carmen de Roland Petit, mais aussi la création de Jérôme Bel, dont elle a fait sienne la maxime : « vivre le moment présent ».

YanLeiva-web

Yan Leiva : Ballet de l’Opéra de Lyon

Avec une mère danseuse, Yan Leiva, né à Cuba, a grandi dans un théâtre. Intéressé par les arts, notamment par le chant, il choisit finalement d’apprendre la danse. Installé dès l’âge de 8 ans avec ses parents en Allemagne, à Berlin, il s’y consacre pleinement deux ans plus tard, suivant de 2002 à 2010 les cours de l’Ecole de Ballet d’État. Une fois diplômé, il choisit de faire une pause de cinq années avant de revenir à la danse, riche de ses expériences multiples. Il intègre d’abord en 2015 le Ballet de Leipzig, puis le quitte en 2019 pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, dont le répertoire varié le séduit particulièrement. Que ce soit dans les quelques solos créés pour lui par des chorégraphes au cours de sa carrière, ou au sein de pièces collectives, il ne craint pas de travailler non seulement avec sa technique mais également avec ses émotions les plus intimes. Ce danseur ouvert et créatif s’intéresse aussi au dessin, au design et aux nouvelles approches de l’art, notamment à destination des enfants.

VivianneBalsinger-web

Viviane Balsinger : ateliers théâtre

Née à Berne en Suisse, polyglotte et pluridisciplinaire. En danse elle se forme l’école akar à Berne, puis à la Codarts Hogeschool voor de Kunsten à Rotterdam. Elle travaille avec les chorégraphes Ayu Ariati et Jasper Džuki Jelen aux Pays-Bas et avec la Cie hermesdance en Suisse. En 2007, elle intègre la formation De l’interprète à l’auteur au CCN de Rillieux-la-Pape/Cie Maguy Marin. Parallèlement à la danse, elle pratique intensivement le piano et le chant lyrique auprès de divers pédagogues. En 2009, elle fonde le théâtre helvète avec Léo Poncelet et crée dans ce cadre entre autres Elaboration d‘un trépas ou cadence pour un vilain petit canard et le solo Foreign Lands. De 2011 à 2014 elle fait partie du collectif d’artistes Bern Retour en Suisse pour lequel elle est auteur-interprète-danseuse dans toutes les productions. En théâtre et jeu, elle joue dans Mozart‘s La Flute Enchantée à l‘Opéra National du Rhin en 2012/13 et rejoint l‘Association nÖjd pour Les Chevaliers de Guillaume Bailliart dans la même année. À partir de 2013 elle travaille avec le Groupe Fantômas : en tant que coach sur Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière et en tant que comédienne dans Merlin, texte de Tankred Dorst, mise en scène de Guillaume Bailliart. Elle travaille avec la Cie Haut et Court / Joris Mathieu sur le projet L.I.R. À partir de 2016 elle travaille avec la compagnie L’Oeil Ivre : elle est assistante à la mise en scène et responsable de la préparation physique sur De là-bas (2016 – ) et Underground (2019 – ) et danseuse dans la création Écouter Voir (2018/2019). Depuis 2012 elle donne des cours, stages et laboratoires en danse, théâtre et énergétique chinoise à toute sorte d’humain et dans toute sorte de contexte, seule ou en collaboration, notamment avec Ludor Citrik, Guillaume Bailliart, Mary Chebbah, Martin Barré… À partir de 2019 elle est intervenante corps à l’École de la Comédie de Saint-Etienne. Elle est également praticienne de Médecine Traditionnelle Chinoise et tient un cabinet à Villeurbanne.

semaine découverte #2 : 13 au 17 décembre 2021

megstuartweb

Meg Stuart : danse contemporaine

Grande figure de la danse contemporaine, Meg Stuart créer ses premières chorégraphies à New York à la fin des années 80. En 1991, elle se fait un nom avec sa pièce « Disfigure Study », dans laquelle elle développe son propre langage du mouvement et fera de longues tournées à travers le monde entier. Avec sa compagnie Damaged Goods, elle s’établit à Bruxelles en 1994 et entame une série de collaborations avec des artistes plasticien·nes. Son travail est animé par un sens de l’expérimentation et de la pollinisation artistique croisée, défiant les limites du corps et élargissant notre perception de la réalité. Elle utilise des fictions et des couches narratives changeantes pour exposer les scripts qui sont écrits non seulement sur nos corps, mais aussi sur les espaces et les paysages dans lesquels nous nous déplaçons. Le travail de Stuart interroge comment nous pouvons réécrire ces histoires de nous-mêmes et des autres non pas en regardant en arrière, mais en exploitant le potentiel du moment et en rééquilibrant l’avenir. A travers sa pratique, elle explore la danse comme source de guérison.

kristinabentzweb

Kristina Bentz : Ballet de l’Opéra de Lyon

Admise à la Juilliard School de New York, elle entend parler du Ballet de l’Opéra de Lyon, qui présente à ses yeux le double attrait d’un répertoire très ouvert et d’une implantation sur un continent où la danse est culturellement reconnue. Entrée en 2014 dans la compagnie, elle ne l’a pas quittée depuis, appréciant notamment la qualité des relations entre danseurs, tandis que la France devenait sa seconde patrie.

« Pendant ces trois jours d’ateliers, je compte travailler sur les capacités d’adaptation et la présence de l’interprète en fonction de chaque individualité. Le rôle de l’interprète n’est pas figé et est une grande source d’inspiration et de créativité pour les chorégraphes. L’artiste en mouvement amène bien souvent ces derniers à étoffer leurs propres partitions. En ce sens, c’est la participation au processus de création qui rend le métier de l’interprète si magique. Je veux explorer ces idées en partageant une expérience basée sur le processus d’une création réalisée à l’Opéra de Lyon, création à laquelle je participais. Nous effectuerons un travail sur l’idée du toucher, de l’écoute de soi et de la conscience de l’autre.  Nous allons explorer les qualités du mouvement, notamment le mouvement mono-tâche. »

Albert-Nikolli---web

Albert Nikolli : Ballet de l’Opéra de Lyon

Sélectionné à 16 ans pour le Youth American Grand Prix, il intègre de 2011 à 2014 l’Ecole du Hambourg Ballett de John Neumeier. Dans la TanzCompany de Innsbruck, où il entre en 2014, il découvre ensuite un répertoire très ouvert, du néoclassique au contemporain, qui élargit sa palette de danseur. Un tremplin idéal pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, rejoint en 2016, dont il apprécie particulièrement la maturité artistique et le haut niveau des interprètes.

Durant cet atelier avec nos étudiant·es, son objectif est « d’inspirer ces jeunes artistes en leur donnant des outils pour leurs futures carrières d’interprètes et de créateurs. L’interprétation et la transmission sont pour moi quelques-unes des qualités les plus importantes pour un.e artiste. La capacité de rechercher et de trouver en nous la signification personnelle d’un mouvement, geste, expression, sentiment ou sensation, est essentiel pour les faire vivre plus tard de manière honnête et unique en tant qu’interprète. »

JeremyTran-web

Jérémy Tran : vidéo danse

Après avoir commencé la danse classique à l’âge de 8 ans, Jérémy Tran, ancien élève du Conservatoire Régional de Lille, décide en 2009 de s’orienter vers la danse contemporaine. C’est fort de ces années et des récompenses obtenues — triple médaillé d’or à la Confédération Nationale de Danse — qu’il intègre en 2010 le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon. Après un master en développement de projets artistiques et culturels internationaux et une formation en conduite de projet en architecture de l’information, il devient directeur artistique ainsi qu’auteur indépendant, spécialisé dans la danse et la réalisation vidéo. Depuis 2020, Jérémy Tran participe à la fois comme enseignant, chorégraphe-réalisateur, au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon et la CinéFabrique – École Nationale Supérieure de Cinéma pour traiter de l’articulation entre langage chorégraphique et cinématographique, et poursuit la conception de nouveaux projets hybrides. Il est également contributeur de la plateforme numérique dédiée à la vidéo-danse Numeridanse, portée par la Maison de la Danse de Lyon et soutenu par le ministère de la Culture.

jennysandlerweb

Jenny Sandler : danse classique

Originaire de New York, Jenny Sandler se forme à l’école de l’American Ballet (SAB) et à l’école du Joffrey Ballet. Elle intègre ensuite le Joffrey Ballet en tant que soliste et danse également pour le Boston Ballet ou le Metropolitan Opera. Elle enseigne dans différentes écoles et institutions, ainsi qu’auprès de compagnies internationales, telles que le Ballet Preljocaj, la compagnie Wayne McGregor ou encore l’American Ballet Theatre (ABT). Installée à Paris depuis 2011, Jenny Sandler est invitée d’enseigner dans différentes écoles et institutions. Elle est régulièrement invitée pour donner des cours auprès de compagnies internationales telle que le Ballet de l’Opéra de Lyon, Ballet Preljocaj, Ballet du Rhin, Czech National Ballet … Et bien d’autres et cette semaine, elle transmettra ses compétences et son savoir-faire de danseuse auprès de nos étudiant·es danseur·ses classique lors de ses masterclass.

semaine découverte #1 : 18 au 22 octobre 2021

Aries_web

Laura Aris

Interprète, chorégraphe et professeure de danse reconnue internationalement, Laura Aris développe aujourd’hui ses propres pratiques en concevant des œuvres en solo et de nombreuses performances collaboratives autour du mouvement. Elle travaillera avec les DNSP 1 et 2 de danse contemporaine.

Franck_web

Franck Laizet

Franck Laizet, ancien étudiant du CNSMD Lyon et ancien danseur soliste de l’Opéra de Lyon, viendra donner des clefs et de précieux conseils aux DNSP 1 et 2 de danse classique : « Je suis avide de transmettre à des élèves talentueux et motivés ce que j’ai appris en tant que danseur mais aussi d’échanger car la pédagogie ne se résume pas à un apprenant et un sachant. Le dialogue est important et je connais les enjeux pour devenir professionnel. »

Patrick_web

Patrick Acogny

Directeur de l’Ecole des Sables au Sénégal, Patrick Acogny, sera présent pour coacher et partager la pratique en danses africaines avec les étudiant·e·s en année préparatoire contemporain et classique. Passionné par l’enseignement, la recherche, et la création, Patrick prend plaisir à partager son expérience et ses connaissances.

haut de page

Compléments

Webinaire avec Pierre Barrois

Directeur de l'Orchestre Français des Jeunes, Pierre Barrois est l'invité du CNSMD Lyon mercredi 17 mars à 18h30, dans le cadre du Passeport CHEL[s], Acteurs des transitions.

MERCREDI 17 MARS – 18H30
Webinaire avec Pierre Barrois, directeur de l’Orchestre Français des Jeunes

Transition de l’art et art de la transition

La crise sanitaire en cours et la prise de conscience environnementale qui l’accompagne nous font pressentir que le monde tel qu’il va est déjà en transition. Mais cette transition, qui sera ce que nous en ferons, ne doit pas s’accomplir sans les artistes. C’est pourquoi les former aux grands enjeux de demain est une tâche fondamentale, à la fois pour les préparer à exercer leur passion dans un monde changeant et pour les aider à nous construire un imaginaire enviable.

Ce webinaire est ouvert aux étudiant·es et personnels des écoles membres du CHEL[s], Collège des Hautes Etudes Lyon Sciences, dans le cadre du Passport CHEL[s], Acteurs des transitions.

Inscription obligatoire ici

 

en savoir plus