Jeune ballet du CNSMD de Lyon Le jeune ballet © C. Ganet
 

Le jeune ballet

Diffusion 2016-2017

Le Jeune Ballet du CNSMD de Lyon, placé sous la direction artistique de Jean-Claude Ciappara et emmené par le maître de ballet Gaëlle Communal Van Sleen, vous invite à des incursions dans des univers chorégraphiques contrastés et créatifs.

Le Jeune Ballet

Aboutissement d’un parcours de formation au Conservatoire et prémices de leur carrière professionnelle, le Jeune ballet, dernière année en danse contemporaine comme en danse classique, permet aux jeunes danseurs de mobiliser les savoirs acquis au cours de leur cursus pour s’engager dans l’aventure de la création et du répertoire, avec des chorégraphes de divers horizons.
> en savoir +

Le jeune ballet © C. Ganet

Le jeune ballet © C. Ganet

Programme 2016-2017

Thierry Malandain — Répertoire classique : reprise de Mozart à 2
Harris Gkekas  — création classique
Abou Lagraa — création contemporaine
Pierre Pontvianne — création contemporaine

Comment fonctionne le Jeune Ballet ?

Chorégraphes invités

Thierry Malandain

En 1986, après une carrière d’interprète à l’Opéra national de Paris, au Ballet du Rhin et au Ballet Théâtre Français de Nancy, Thierry Malandain fonde la compagnie Temps Présent. Il est lauréat de la Fondation de la Vocation, de la Fondation Oulmont et reçoit le 1er prix du concours chorégraphique de La Baule, de Vaison-la-Romaine, et à Paris avec Angelin Preljocaj et Claude Brumachon, le prix de la Nuit des Jeunes Créateurs. Il est ce chorégraphe qui travaille au développement de la danse en banlieue mais en revendiquant son attachement au vocabulaire classique. En 1997, il est directeur du Centre Chorégraphique Contemporain de style classique, à Biarritz. En 2000, il prend la tête du Temps d’Aimer, festival qu’organise la ville, et la même année, fonde à Donostia-San Sebastián un junior ballet transfrontalier avec la collectivité basque espagnole. Pendant quatre ans, tout est mené de front. Il honore avec L’Envol d’Icare (2006), nominé à Moscou aux Benois de la Danse, sa première commande pour le Ballet de l’Opéra national de Paris. Nombre des 80 œuvres de Thierry Malandain sont d’ailleurs au répertoire d’autres grandes compagnies. En 2009, il est élevé au grade d’officier des Arts et Lettres. En 2012, il reçoit le Grand Prix du Syndicat de la Critique pour Une Dernière chanson. En 2013, alors que le Malandain Ballet Biarritz dépasse désormais les cent représentations annuelles, à la demande de Laurent Brunner, directeur de l’Opéra royal de Versailles, le chorégraphe créé Cendrillon sur la partition de Serge Prokofiev. Triomphe d’humanité, Cendrillon fait l’unanimité de la presse et du public et en 2014, Thierry Malandain reçoit à Berlin le Prix du meilleur chorégraphe aux Taglioni European Ballet Awards décerné par la fondation Malakhov.


Harris Gkekas

Harris Gkekas est originaire du mont Olympe en Grèce. Il quitte son pays à 13 ans pour suivre l’enseignement de Daniel Lommel à Bourges et obtient une bourse de  la fondation Onassis. Son parcours professionnel débute à 17 ans avec la compagnie Aenanon. Il intégrera par la suite le Ballet de l’Opéra du Rhin, le Grand Théâtre de Genève et celui de l‘Opéra de Lyon, assurant des rôles de soliste ainsi que de nombreux rôles-titre.
Il est autant l’interprète des grands chorégraphes néoclassiques comme William Forsythe, Jiri Kylian, Maurice Béjart, que des contemporains Merce Cunnigham, Trisha Brown, Dominique Bagouet et Lucinda Childs.
Les rencontres de personnalités telles que Maguy Marin, Catherine Diverrès, Alain Buffard, Ralph Lemmon, Christian Rizzo, Rachid Ouramdane ou Saburo Teshigawara le poussent à se tourner exclusivement vers la création contemporaine. Il danse dans la dernière création de Catherine Diverrès Dentro (DUO création 2015) dont la première s’est déroulée le 21 novembre 2015 au Festival de Danse-Cannes. Il est également interprète de la création 2016 de Catherine Diverrès Blow the bloody doors off. Harris Gkekas est diplômé d’état de danse classique.

Abou Lagraa

Abou Lagraa, danseur et chorégraphe franco-algérien, revendique un positionnement artistique aux confluences de l’Orient et de l’Occident. Une danse d’engagement, d’énergie et d’états de corps. Né en France de parents algériens, Abou Lagraa débute la danse à 16 ans à Annonay (Ardèche) avant d’entrer au CNSMD de Lyon. Il entame sa carrière de danseur interprète au S.O.A.P. Dance Theater Frankfurt auprès de Rui Horta dont il devient l’assistant sur un projet au Gulbenkian de Lisbonne. Très vite remarqué, il travaille avec Robert Poole, Denis Plassard et Lionel Hoche. Par deux fois, ses qualités d’interprète sont récompensées : en 1998 par le 2e Prix d’interprétation au Concours international de danse contemporaine de Paris et en 2009, par le Prix du meilleur danseur international 2009 décerné par l’International Movimentos Dance Prize.

Pierre Pontvianne

Il suit une formation au Conservatoire de Saint-Étienne. En 1996, il entre à l’École Supérieure de Danse de Cannes. Lauréat du prix de Lausanne en 1999, il intègre en 2000 le Nederlands Dans Theater où il travaille avec de nombreux chorégraphes. En 2002, il entame une carrière free lance aux Pays-Bas, en Allemagne, Belgique et Norvège, aussi bien avec des projets alternatifs qu’avec des compagnies internationales. En 2004, il crée avec Emilie Tournaire la compagnie PARC.
Pierre Pontvianne travaille aussi comme musicien-compositeur dans le cadre de artist member project à Frankfurt, pour les créations chorégraphiques de Fabrice Mazliah, Ayman Harper et certaines créations de la compagnie PARC.
En 2012, il crée le solo Souffle. En 2013, la SACD l’invite à produire un objet chorégraphique en collaboration avec Marie Barbottin, Punkt. Durant la saison 2013-2014, il entame le projet Motifs avec la danseuse Marthe Krummenacher. En 2015, il crée Là – sextet à travers passion(s), projet regroupant plusieurs artistes autour de l’œuvre de Jean-Sébastien Bach : La Passion selon Saint-Matthieu.

Les salles où le Jeune Ballet s’est produit

Amphithéâtre Culturel de l’Université Lyon 2 (Résidence de création) – Auditorium des Ateliers des Arts du CRD du Puy-en-Velay – Auditorium Kosma du CRR de Nice – L’Autre Scène à Vedène (84) – Théâtre Astrée de Villeurbanne (69) dans le cadre du Festival Chaos Danse – Théâtre de la Maison du Peuple à Millau (12) – Espace Montgolfier à Davézieux (07) – Théâtre de Valence (26) dans le cadre du festival Danse au Fil d’Avril – Pôle Culturel Camille Claudel à Sorgues (84) – Maison de la danse à Lyon 8e – Opéra National de Lyon – Opéra Théâtre de Saint-Étienne – Centre Georges Pompidou/ IRCAM de Paris – Le Dôme Théâtre d’Albertville – L’Arc Scène Nationale du Creusot – Le Toboggan de Décines – Théâtre de Fontainebleau – Théâtre de Vénissieux – Théâtre Armand de Salon-de-Provence – Maison des Allobroges (74) – Le Croiseur de Lyon – L’embarcadère à Montceau-les-Mines – Musée des Beaux Arts de Lyon – Rencontres chorégraphiques de Carthage et Tunis – Les Treize Arches, Brive-la-gaillarde (19)

Éducation artistique et culturelle

Le programme des œuvres présentées par le jeune ballet couvre un large éventail de systèmes créatifs et propose une réflexion sur le classique et le contemporain ainsi que sur les différents modes de composition chorégraphique s’y rattachant. Ces techniques se complètent, s’enrichissent.

Cours et ateliers de danse Les contenus des cours et ateliers sont définis en partenariat avec la structure d’accueil, selon le public visé.

Cours de danse Des cours classiques ou contemporains sont organisés. Au programme : échauffement du corps, placement, précision du mouvement, travail sur les notions d’énergie, d’espace, de temps …

Ateliers d’esquisse chorégraphique Ces ateliers ont pour objectif une pratique autour des notions d’improvisation, de mémorisation et de construction de cellules chorégraphiques. Les cours et ateliers sont assurés par le maître de ballet.

Lectures – Démonstrations Les lectures démonstrations sont ouvertes à tous les publics (professeurs de danse, élèves des écoles de danse, scolaires, amateurs…). Présentation d’extraits de différentes œuvres qui composent le spectacle du jeune ballet, elles ont pour objectif d’instaurer un dialogue avec le public.

Conférences sur l’histoire de la danse Animées par le professeur d’histoire de la danse du Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon, ces conférences ont pour but de donner des clefs de lecture chorégraphique à un large public. Leurs contenus sont déterminés avec le lieu d’accueil, en fonction des besoins.

Conditions de diffusion

Conditions financières

Cachets à négocier
Nombre de personnes en tournée : 22 danseurs – 3 accompagnateurs – 2 techniciens
Transports
Aller-retour au départ du CNSMD de Lyon Selon les distances : avion, SNCF seconde classe, car …
Défraiement
17,90 € repas par jour – 2 repas par jours
Hébergement en hôtel ** minimum
Danseurs : chambres doubles – Accompagnateurs et techniciens : chambres simples

Contacts

Jean-Claude Ciappara
Directeur Artistique
Portable : 06 09 11 39 21
jean-claude.ciappara@cnsmd-lyon.fr

Nicolas Crosio
Chargé de diffusion
04 72 19 26 61
nicolas.crosio@cnsmd-lyon.fr

haut de page

Compléments

Retrouvez

Les "indispensables" de l'étudiant ci-dessous, en téléchargement :