Clavecin, Back to Bach musique ancienne trio violon BA13-14 clavecin MAC orgue Michel Bouvard et François Espinasse © Louis Nespoulous piano BA 17-18 musique ancienne orchestre chapelle trinité musique ancienne viole de gambe BA 16-17
 

Toutes les actualités

Back to Bach, l’art du ré-emploi

La transcription au cœur d'un festival pour une écoute réactualisée des œuvres du compositeur.

A travers l’interprétation des étudiants, Jean-Sébastien Bach, curieux de tout ce qui pouvait enrichir son exceptionnelle inspiration, se redécouvre. Seront donnés de grands chefs-d’œuvre mais aussi des arrangements et transcriptions effectués par lui-même ou autres compositeurs-transcripteurs.
En contrepoint, les œuvres d’autres compositeurs, données en miroir.

Vendredi 11 janvier

18h amphithéâtre Darasse, gratuit

BACH REMIXED

Département de musique ancienne
Clémence Niclas, Augustin d’Arco, Valentin Bruchon, flûte à bec
Riho Terajima, Louis Avit Colombier, clavecin
Paul Monteiro, violon
Pauline Chiama, viole de gambe
Dirk Börner, clavecin et direction artistique

Jean-Sébastien Bach
Un large répertoire des œuvres du compositeur réinterprétées par les étudiants du département de musique ancienne. Sonates en solo ou en trio, suites, partitas, polonaise, choral figuré, cantates et arias sont de la partie.
En avant -propos : De la transcription vers la recomposition et l’improvisation
> programme détaillé

Mardi 15 janvier

20h amphithéâtre Darasse, tarif 12 €, location à partir du 08/01
Récital d’orgue à 4 mains
Michel Bouvard et François Espinasse, orgue

ANDRÉ ISOIR, L’ART DE LA TRANSCRIPTION

Les organistes Michel Bouvard et François Espinasse choisissent Bach pour rendre hommage à leur maître André Isoir (1935-2016). Ce concert salue donc deux personnalités exceptionnelles de la musique pour orgue, celle de l’organiste de Saint-Germain-des-Prés et celle du Cantor de Leipzig.
Jean-Sébastien Bach / André Isoir

> programme détaillé

Jeudi 24 janvier

11h-13h salle d’ensemble, gratuit

SÉMINAIRE DE RECHERCHE

Par Vincent Bernhardt : De Vivaldi à Bach, « Musikalisch denken »
Alain Poirier, coordination
> présentation

Jeudi 24 janvier

18h salle d’ensemble, gratuit

L’ATELIER DE JEAN-SÉBASTIEN BACH : LA TRANSCRIPTION

Classe de clavecin – Jean-Marc Aymes, préparation musicale
La transcription, pratique ancienne de la musique occidentale, fut une des techniques d’apprentissage de Johann Sebastian Bach : l’adaptation d’une musique pour un médium qui n’est pas celui prévu à l’origine, en se tenant malgré tout au plus près de ses intentions, étant sans doute l’une des meilleures façon d’appréhender une œuvre au plus profond de sa conception. Six clavecinistes proposeront un choix de concertos et des transcriptions personnelles d’œuvres de Bach non destinées originellement au clavecin, à l’instar de ce que le compositeur a lui-même réalisé avec certaines de ses pièces.
> programme détaillé

Jeudi 24 janvier

20h amphithéâtre Darasse, gratuit

EN DUO, EN TRIO

Duo Funambule
Madeleine Fougeras, harpe / Manon Roche, percussions
Classes d’orgue, violoncelle et percussions
> programme détaillé

Mardi 29 janvier

20h Amphithéâtre Darasse, gratuit

DE L’USAGE DE BACH

Charlotte Dumas, orgue / Charlotte Gerbitz, violon
Zuzanna Dubiszewska, traverso /Pauline Chiama, viole de gambe

Felix Mendelssohn : Sonate n°4 en si bémol majeur op. 65 n°4
Alexandre-Pierre-François Boëly : Tierce en taille op. 12 n°8
Andante en si min op.18 n°4 – Allegro ma non troppo op.12 n°7
Jean-Sébastien Bach : Sonate de l’Offrande Musicale BWV 1079

Jeudi 31 janvier

18h et 20 amphithéâtre Darasse, gratuit

JEAN-SÉBASTIEN BACH : DU VIOLON À L’ORGUE

Sonates et Partitas à l’orgue
Johann Sebastian Bach a laissé autant pour l’orgue que pour le violon des pièces qui sont considérées aujourd’hui comme des sommets musicaux, pierres angulaires et incontournables du répertoire. Bien que les deux instruments soient d’une nature différente, l’écriture de l’un semble avoir influencé l’autre.
Ce programme met en regard des pièces pour orgue marquée par le style d’écriture du violon et des versions pour clavier de l’interprète de la première sonate et de la troisième partita.

18h
Concert des étudiants violonistes, clavecinistes et organistes

du département de musique ancienne (restitution de l’atelier d’Yves Rechsteiner)
20h
Concert avec la participation exceptionnelle de Yves Rechsteiner
, orgue/clavecin
& Odile Edouard, violon baroque
> programme détaillé

Vendredi 1er février

17h, 19h et 21h salle Varèse

NUIT BACK TRANSKRIPTION

Note d’intention par Gaëlle Fourré, étudiante du département de culture musicale
17h
Jean-Sébastien Bach et le XXe siècle
Départements claviers, bois, cordes et musique de chambre

F. Busoni : Fantasia Contrappuntistica, version 2 pianos
E. Nunes : Rubato, registres et résonnances
T. Escaich : Première Etude Baroque (piano)
E. Denisov : Variations sur « Es ist Genug » pour alto et piano.
A. Webern : Quatuor à cordes op. 28
G. Ligeti : Trio pour cor, violon et piano
B. A. Zimmermann : Sonate pour alto seul
Contrapunctus XIX
19h
Bach en Jazz
Dimitri Naïditch
, piano
Damian Nueva, contrebasse
Arthur Alard, batterie
21h
Marimbach

Jean Geoffroy, Henri-Charles Caget, Hsin-Hsuan Wu, préparation musicale
Une relecture dynamique et rythmée des œuvres de Bach par la classe de percussions.
Sonate en trio n°4 en mi mineur BWV 528
Suite n°1 en sol majeur pour violoncelle – prélude
Sonate en trio n°3 en ré mineur BWV 527
Suite n°6 pour violoncelle BWV 1012
Sonate en trio n°2 BWV 526
> programme détaillé

Mardi 5 février

20h Chapelle de la Trinité, Lyon 2e
tarif : 12 €, réservations Les Grands Concerts 04 78 38 09 09

JOHANN SEBASTIAN BACH : JOHANNES PASSION

Département de musique ancienne
Solistes et chœurs du département voix
Stephan MacLeod, direction
Johannes Passion, passionnément
C’est au cœur d’un partenariat renouvelé que la Chapelle de la Trinité/Les Grands Concerts et le CNSMD de Lyon donnent la Johannes Passion de Johann Sebastian Bach.
Le département de musique ancienne et les solistes des classes de chant se réunissent lors de cet évènement majeur sous la direction de Stephan MacLeod, chef de l’Ensemble Gli Angeli de Genève avec lequel il a donné l’intégrale de l’œuvre du compositeur. Inspiré par l’amour du baroque, il livre avec sobriété et ferveur une interprétation remarquable de cet oratorio dramatique relatant la passion du Christ et chef-d’œuvre du répertoire liturgique.
Cette œuvre constitue un jalon essentiel de la formation des étudiants. Tout y est discours, éloquence musicale, chaque note incarnant le mot et la situation : quel terreau fertile pour l’expressivité de ces jeunes artistes !
L’effectif quant à lui est l’occasion de réunir les cordes et les bois baroques, les classes de chant classiques mais aussi de musique ancienne, de constituer un continuo riche en sonorité, de donner une première expérience à un luthiste et à un violiste de jouer les airs pour ces instruments obligés.

haut de page