violoncelleviolon

Saison en cours | saison 2020 - 2021

ANNULÉ – Festival des Masters

Épreuves publiques de fin de cycles

Vendredi 30 octobre
15:00 - Salle Varèse
3, quai Chauveau
Lyon 9e
04 72 19 26 61
Gratuit sur réservation en ligne

Réservation obligatoire ici

15h Adrienne Auclair, violoncelle

Bohuslav Martinu : Duo n°1 pour violon et violoncelle 
Biel Ricart gélinas, violon
Adrienne Auclair, violoncelle
Franz Schubert : Sonate pour arpeggione et piano D.821
(1er mouvement)
Biel Ricart Gélinas, violon
Fanny Boucher, violon
Axelle Tahiri, alto
Morgane de Lafforest, violoncelle
Camille Laurent, contrebasse
Adrienne Auclair, violoncelle
Astor Piazzolla : Grand Tango
Adrienne Auclair, violoncelle
Adrien Irankhah, piano

Adrienne Auclair débute le violoncelle à l’âge de 7 ans au conservatoire de Tours dans la classe de Xavier Richard. En 2011, elle intègre la classe de Raphaël Pidoux au CRR de Paris où elle obtient en 2014 son DEM avec la mention très bien. Parallèlement, elle reçoit l’enseignement de Hélène Dautry, Sébastien Hurtaud, Yovan Markovitch, Marc Coppey et François Salque.
En décembre 2014, elle remporte le premier prix du concours Violoncellenseine et est, dans la foulée, admise au CNSMD de Lyon dans la classe de Anne Gastinel et Edouard Sapey Triomphe. Durant son cursus, elle remporte de nombreux concours à la fois en tant que soliste : prix du « meilleur talent » au concours talent classique Auvergne/Rhône-Alpes qui lui a permis de jouer le concerto de Saint-Saëns avec orchestre mais aussi en musique de chambre. Effectivement elle remporte en duo avec le violoniste Houcheng Kian, un premier prix au concours international Leopold Bellan en avril 2016 et se produit dans de nombreux festivals (trois jour en mai, classique en bocage, du prieuré de Chirens, jeune talent…). En 2020, elle rentre en master de musique de chambre au CNSMD de Lyon en formation sonate avec le pianiste Adrien Irankah. Passionnée également d’orchestre, elle participe elle participe à l’académie du festival Musique en ré et est invité régulièrement à jouer au sein de l’orchestre de l’opéra de Lyon et de l’orchestre national de Lyon.

et Minhee Won, piano

Frédéric Chopin : Scherzo n°2 en si bémol mineur, op. 31
Alexandre Scriabine : Sonate n°4 en fa dièse majeur op. 30
andante – prestissimo volando
Nikolai Kapustin : Variations, op. 41

Minhee Won, d’origine coréenne, découvre le piano à l’âge de 5 ans. Elle débute les cours 10 ans plus tard auprès de Rosa Park, qui lui fait également rencontrer de nombreux professeurs français, ce qui la conduit à venir en France.
Elle entre au CRR de Lyon dans la classe d’Hervé Billaut, puis au CNSMD de Lyon où elle poursuit actuellement ses études auprès de Jérôme Granjon et Svetlana Eganian. Très intéressée par l’accompagnement qui lui permet d’élargir son univers musical, elle étudie avec Laetitia Bougnol au CRR de Lyon et obtient son Certificat d’Etudes Musicales avec la mention Très bien. Elle obtient sa licence de piano en 2020 et commence un Master de piano dans le même établissement. La même année, elle intègre l’Académie Jaroussky et se perfectionne auprès de David Kadouch.
Demi-finaliste du concours international de piano de Cantu (2018), elle s’est produite avec l’Orchestre philharmonique de Bacau en Italie. Elle est également demi-finaliste du concours international de piano de Lyon (2018).
En 2019, elle participe à de nombreux concerts, joue en soliste et remporte plusieurs concours internationaux : « Pays du Cognac » (1er prix), « France-Amérique » (1er prix et prix de la meilleure interprétation d’une œuvre française).
Durant son parcours artistique, elle a bénéficié de l’enseignement de Philippe Cassard, Jacques Rouvier, Cédric Tiberghien, Olivier Gardon, Billy Eidi et Françoise Thinat.

Consignes COVID-19

Afin de veiller à votre sécurité et à la qualité de votre accueil qui reste essentielle, nous vous demandons de respecter les mesures sanitaires suivantes :
- lavage des mains dès l’entrée du CNSMDL (borne de gel hydroalcoolique à disposition)
- port de votre masque obligatoire dans l’ensemble du bâtiment, comme en salle pendant le spectacle
- vestiaire fermé et contrôle des billets sans contact
- évitez les regroupements et respectez une distanciation d’au moins 1 m, notamment dans la file d’attente
- en salle : principe d’un siège vide entre chaque spectateur.