trio masters

Saison en cours | saison 2020 - 2021

Festival des Masters

Épreuves publiques de fin de cycles

Jeudi 29 octobre
18:00 - Salle Varèse
3, quai Chauveau
Lyon 9e
04 72 19 26 61
Gratuit sur réservation en ligne

Réservation obligatoire ici

Tatsushi Fujioka, trompette

Camille Saint-Saëns : Fantasie en mi bémol
pour cornet à pistons et piano

Otto Ketting : Intrada for Trumpet
Henri Tomasi : Concerto pour trompette et orchestre
avec Ayano Kamei, piano

Né en 1991 à Kyoto (Japon). Tatsushi Fujioka obtient un diplôme de trompette avec mention très bien au Conservatoire de l’ESA à Osaka dans la classe de Tatsunori Hayashi. Il se perfectionne auprès de Thierry Caens au CRR de Dijon en 2013 et est admis ensuite au CNSMD de Lyon dans la classe de Thierry Caens en 2015. Il obtient son DNSPM en 2018 et poursuit ses études en Master au CNSMD de Lyon avec Romain Leleu. Il a remporté le prix spécial d’Or du Paris Music Competition en 2019. Tatsushi a joué avec de nombreux orchestres ainsi qu’avec l’Opéra National de Lyon et l’Orchestre National de Lyon. Il a également eu l’occasion de jouer dans plusieurs festivals musicaux en Europe et en Afrique. Il enseigne la trompette dans la région Lyonnaise.

Félix Kail, contrebasse

Ernst Bloch : « Schelomo, Rhapsodie Hebraïque »
Michiko Ishii-Guidato, piano

« Je ne propose pas d’essayer de reconstruire la musique des Juifs… pas plus que je ne souhaite baser mon travail sur des mélodies plus ou moins authentiques.
Je ne suis pas archéologue. Je crois que la chose la plus importante est d’écrire une musique sincère et bonne – ‘ma’ musique.
C’est plutôt l’esprit hébraïque qui m’intéresse.
L’âme agitée, ardente et complexe qui, pour moi, résonne dans la Bible.
La vigueur, la violence des patriarches… L’amour brûlant de la justice du livre des Prophètes…
Le chagrin et la grandeur du livre de Job, la sensualité de la cantique des cantiques.
Tout cela en nous. Tout cela en moi, et c’est la meilleure partie de moi-même. »
Ernst Bloch

« C’était un choix entre le spectacle et une carrieèe dans les climatiseurs et la réfrigération. »
Tom Waits

Guillemette Tual, contrebasse

Gioachino Rossini : Le Duetto pour violoncelle et contrebasse
avec Marwane Champ, violoncelle
Franz Schubert : Sonate pour arpeggione et piano en la mineur D. 821
avec Michiko Ishii-Guidato, piano

« Non, mais regardez la ! Elle a l’air d’une grosse bonne femme, et vieille. Les hanches beaucoup trop basses, la taille complètement ratée, beaucoup trop marquée vers le haut, et pas assez fine ; et puis ce torse étriqué, rachitique… à vous rendre fou. C’est parce que, d’un point de vue historique, la contrebasse est le résultat d’un métissage. Elle a le bas d’un gros violon et le haut d’une grande viole de gambe. La contrebasse est l’instrument le plus affreux, le plus pataud, le plus inélégant qui ait jamais été inventé. Le Quasimodo de l’orchestre. »
Extrait de « La Contrebasse » de Patrick Suskind. 

Je tiens à remercier ma famille qui m’a soutenue dans tous les projets que j’ai entrepris.
Je voudrais également remercier Barbara Degrima, Julien Mathias et Dominique Rocher, professeurs au CRR de Limoges. Ils m’ont épaulée de mes débuts à la contrebasse jusqu’aux concours de l’Orchestre Français des Jeunes et du CNSMD de Lyon en 2015.
J’ai vécu 5 années extraordinaires aux côtés de professeurs d’exceptions : Cédric Carlier et François Montmayeur, je ne les remercierai jamais assez …

Félix Kail, contrebasse et Guillemette Tual, contrebasse

Arrangements pour quatuor de contrebasses :
Edward Grieg : « La Mort d’Ase » (arrangement François Montmayeur)
Angel Villoldo : « El Choclo »  (arrangement Léo Teruggi)
avec Cédric Carlier et François Montmayeur, professeurs de la classe de contrebasses

Consignes COVID-19

Afin de veiller à votre sécurité et à la qualité de votre accueil qui reste essentielle, nous vous demandons de respecter les mesures sanitaires suivantes :
- lavage des mains dès l’entrée du CNSMDL (borne de gel hydroalcoolique à disposition)
- port de votre masque obligatoire dans l’ensemble du bâtiment, comme en salle pendant le spectacle
- vestiaire fermé et contrôle des billets sans contact
- évitez les regroupements et respectez une distanciation d’au moins 1 m, notamment dans la file d’attente
- en salle : principe d’un siège vide entre chaque spectateur.